Ceci est le blog que je tiens pour les élèves dont j'ai la charge au collège Alain de Maromme.

jeudi 27 décembre 2012

Des collégiens sur les traces de la Première guerre mondiale



Voici le lien vers le site d'un club d'histoire d'élèves de collège qui ont cherché à retrouver la trace de leurs ancêtres ayant participé à la Première guerre mondiale. Ils ont même publié la correspondance de l'un d'entre eux sous la forme d'un didapage. C'est une excellente source d'inspiration pour ce que je souhaiterai faire avec mes élèves de troisième.

dimanche 23 décembre 2012

12 mai 1915 : lettre de Varlet à Jules


Le 12 mai 1915 – 


Mon cher Vougnon – 

Excuse notre indigence = nous nous étions mis en route Bourdon et moi, pour retrouver Millot, en repos près d’ici ; mais Millot au repos manœuvre sur le plateau ; il nous faut attendre son retour – dans mes poches pour t’écrire, je n’ai trouvé que ce souvenir de Soissons 
Les Boches s’obstinent ici – nous attendons patiemment leur départ – voilà 3 mois ½ que nous progressons sur place dans un odieux petit patelin – 
La garnison, la caserne (illisible) ennuyeuse vie, sont reparu ici – Dommage ! on ne s’embêtait pas trop– 
En bécanes, je pousse qq fois jusqu’auprès de Bourdon, - lui, s’aventure de temps en temps chez vous – a quand ta prochaine visite en aéro ! – 
Ta nouvelle vie te plait-elle ? 
Et Mme Vougnon ? Et la fillette ? 

De bien bonnes amitiés

F. Varlet



Lu et approuvé : 

C. Bourdon 

Le fainéant !! 

Varlet 







samedi 22 décembre 2012

Premier juillet 1915 : lettre de Jules à Marie

Voici la seconde lettres transcrites par les élèves de troisième. Jules écrit à sa femme Marie.


Le premier juillet 1915 



Ma petite chérie, 

Je viens de recevoir ta lettre du 28 juin avec le mandat de 50 F. je te remercie bien, j’aurais maintenant de l’argent pour quelque temps. J’ai reçu en même temps une carte de Bourdon et Varlet, ils sont toujours en bonne santé ainsi que Millot. J’ai reçu aussi une lettre de Georgette Royconde. Il y a peu de chose de nouveaux à Luxeuil sauf que l’on est très inquiet au sujet de M. Bannerot et de Guéneley. Robert a été reçu au C.E.P. 

Ma chérie, j’ai lu en même temps que toi l’article dont tu me parles. Mais il faut te tranquilliser car cela ne concerne pas l’aviation, c’est du moins nos officiers qui le disent et c’est ce que m’a affirmé plusieurs fois l’adjudant quand nous en parlions. L’aviation n’est pas considérée comme service sédentaire mais fait partie des troupes en campagne, d’autant plus certaines escadrilles sont très rapprochées du front. Seulement, si le besoin d’hommes se faisait sentir dans l’infanterie, il n’est pas impossible qu’on ne vienne à en lever dans l’aviation. En attendant, sois tranquille, jusqu’à maintenant on ne l’a pas fait. 

Ta lettre m’a rassurée, mais aujourd’hui quand j’entends mon nom à la distribution des lettres je trembles toujours. Depuis la mort de notre pauvre Edmond je redoute recevoir de mauvaises nouvelles. 

Je suis heureux de savoir Titi aussi gentille et si j’allais la revoir je me demande qu’elle accueil elle me ferait. Elle parle de moi mais ne me connaît plus. Oui, elle viendra dans le train avec son papa Jules et pas maman Marie, mais quand aurons-nous ce bonheur comme autrefois, je me le demande. Cette pauvre petite chérie, j’en suis en mal, si tu savais. Elle va s’en payer cette année des cerises et des framboises, elle va rendre souvent visite à son oncle Maxime

Pierre a de la chance d’être tout près de Darney, mais à son âge c’est bien permis, je m’étonne même qu’il n’ait pas été renvoyé chez lui. J’ai su aussi que l’on allait lever des employés des postes et des chemins de fer. M. Jeaugey n’était donc pas encore mobilisé ? Tu me dis qu’il s’en va de Jussey, sans doute pour aller au régiment .Il y avait longtemps que je n’entendais pas parler de Gouillon , je suis content de le savoir en bonne santé, mis le petit Colson, sais-tu ce qu’il est devenu ? Mme Royconde est ennuyée parce que voilà 17 jours qu’elle n’a pas eu de nouvelles d’André. Mais je crois qu’elle n’a pas à se tourmenter, il ne doit pas être en danger. 

Je n’ai plus rien reçu de notre Jean Claude, je ne sais pas s’il est déjà parti pour le front. Je n’ai pas non plus reçu de nouvelles de Berthe. Tu ferais bien d’écrire à Louise ou à Denise

Ma chérie, tu embrasseras bien Titi pour son papa et à toi je t’envoie mes plus tendres baisers. 



Jules 

Des cahiers d'écoliers

Pour servir à une étude de l’école en France, voici des liens vers des cahiers numérisés :

- un cahier de 1888

- des cahiers d’une même élève entre 1899 et 1901,

- un cahier de 1900,

- des extraits d’un cahier de 1906,

- des cahiers entre 1915 et 1919,

- un cahier de 1920,

- d’un cahier de 1929,

- de cahiers de 1931 - 1932,

- un cahier de 1938.

Et pour comparer :

- des extraits d‘un cahier de 1952.

Histoire du pain


Voici un extrait d'un journal télévisé de 2002 évoquant l'histoire du pain. Cela peut être utile pour les travaux libres en cinquième.

mercredi 19 décembre 2012

Un artiste face à la violence de masse de la Première guerre mondiale



Un collègue propose une animation Prezi sur une oeuvre du  peintre Félix Valloton. Vous trouverez ici la fiche de travail pour exploiter cette oeuvre.

Voir le totalitarisme

Voici quelques extraits de documentaires afin de travailler sur les régimes totalitaires.
 - sur l'encadrement de la société sous le nazisme ,





- sur le culte de la personnalité de Staline et Hitler ,

 

-

- sur la répression des opposants sous Staline ,

 

mardi 18 décembre 2012

Le monde comme musée

Google nous permet de "visiter" virtuellement certains musées dans le monde. 


Par exemple, pour les sixièmes, le musée de l'Acropole, à Athènes :


Et bien d'autres, puisqu'il a pour le moment 194 collections à voir ! 

Approfondir : les régimes totalitaires dans les années 30



Nous allons commencer à parler des régimes totalitaires dans les années 30 en troisième jeudi (et oui, nous ne sommes pas en avance !). Pour approfondir cela, voici quelques ressources :
- un dossier sur le nazisme et la jeunesse que j'avais fabriqué pour le lycée à récupérer ici ,
- un documentaire sur l'Allemagne en 1937 à voir ,
- un documentaire sur Staline, ici (attention, c'est en 5 parties).
- un didapages sur l'analyse d'une affiche de propagande stalinienne.

Hélène de Troie



(crédit image : Antoine Davrou)

Voici pour les sixième la "véritable histoire" d'Hélène de Troie, qui diffère un peu de celle du film que je leur montre cette semaine.

Hélène est la fille de Zeus et de Léda. Selon la légende, Zeus se serait uni à Léda sous la forme d'un cygne et Léda aurait pondu deux œufs d'où seraient nés ses enfants  Hélène et Pollux, Castor et Clytemnestre. Le mari de Léda était Tyndare, roi de Sparte.
Très jeune, elle fut enlevée par Thésée mais ses frères Castor et Pollux viennent la délivrer alors que Thésée était parti aux Enfers enlever Perséphone.
Tyndare chercha à marier Hélène ; mais devant la foule des prétendants et sur les conseils d'Ulysse, il fit promettre à tous d'accepter le choix d'Hélène et de porter assistance à celui qu'elle choisira.
C'est Ménélas qui fut choisi. Hélène lui donnera une fille : Hermione.
C'est à ce moment que se situe l'enlèvement d'Hélène : Aphrodite, au moment où le troyen Pâris lui avait attribué la pomme d'or qui récompensait la plus belle des déesses, avait promis au jeune homme de lui accorder l'amour de la plus belle des mortelles, c'est à dire d'Hélène.

Sur les conseils de la déesse, Pâris s'embarqua pour Sparte.Il rencontre Hélène et l'enleva sans trop de résistance tant elle fut séduite par la beauté et les richesses du Troyen.

Hélène vivra à Troie pendant les dix ans de la guerre. Détestée par les Troyens qui voyaient en elle la responsable de leurs malheurs, elle fut protégée par Hector et Priam qui savaient qu'elle était seulement l'instrument de la volonté des dieux. Son rôle fut trouble durant la guerre, elle était du côté des Troyens mais éprouvait toujours de la sympathie pour les guerriers grecs.
Elle s'entendit ainsi avec Ulysse entré dans Troie pour voler le Palladion et agita, lors de la nuit fatale aux Troyens, le flambeau du haut des remparts, pour prévenir les Grecs d'entrer dans la ville, après l'introduction du cheval de Troie.

(crédit image : Alice et Martin Provensen)

Ménélas voulut la mort d' Hélène après la prise de la ville, mais elle se présenta à lui à demi nue ce qui suffit à faire tomber sa colère. Hélène et Ménélas mirent huit ans à regagner Sparte après la guerre de Troie.

mercredi 12 décembre 2012

C'était la guerre dans les tranchées


Vous pourrez télécharger des extraits de la bd de Tardi, "C'était la guerre dans les tranchées" en suivant ce lien. Cet album peut faire l'objet d'une étude en histoire des arts.

Et vous trouverez ici un fichier de l'éditeur comportant une chronologie de la guerre et les pages de la bd s'y rapportant. Et, le travail d'un collègue sur des vignettes de la bd.

Pour s'entrainer

Les élèves de troisième voulant tester leur connaissances sur le chapitre en cours peuvent se rendre sur le site de l'éditeur Magnard qui propose des exercices interractifs pour réviser. La même chose existe pour chaque niveau du collège et c'est utilisable même si vous n'avez pas le manuel de cet éditeur en classe.
Utile pour le brevet blanc du mois de janvier.

lundi 10 décembre 2012

Le brevet 2013

Il se déroulera les 27 et 28 juin. D'abord l'histoire - géographie de 9 à 11h puis le lendemain, le français (de 9h à 12h15) et les mathématiques (de 14h30 à 16h30).

mercredi 5 décembre 2012

A lire au mois de décembre



Le nouvel Archéo Junior pourra intéresser les cinquièmes car il comporte un dossier sur l'histoire des châteaux fort, mais pas seulement.



L'Histoire junior est consacré aux Tudors, une dynastie de rois anglais du XVIe siècle. Mais les cinquièmes y trouveront un article sur la cathédrale Notre - Dame de Paris.



Le Citoyen junior propose un dossier utile aux troisièmes et aux quatrièmes sur l'école et la laïcité.

Un gnomon ? C'est quoi donc ?




Les sixième qui ont vu l'épisode d'"Il était une fois les découvreurs" consacré à la Grèce ont entendu parler du gnomon, un objet au nom étrange. 
Le gnomon (ce qui signifie en latin aiguille de cadran solaire) est le premier instrument utilisé en astronomie.C'est un bâton planté verticalement dans le sol. Il permet d'observer à n'importe quel moment le mouvement de l'ombre du soleil, ou de la lune. Les calculs de celui-ci sont réalisés par un gnomoniste. Le gnomon est l'ancêtre du cadran solaire.

Pour fabriquer une horloge à eau


Voici le lien vers un mode d'emploi qui pourra servir au groupe d'élève voulant réaliser une clepsydre.

La photo illustrant l'article est celle d'une copie de la clepsydre utilisée par les Athéniens. L'inscription «Antiochidos» (de la tribu Antiochide) signifie qu’elle appartenait à cette tribu. Les deux «XX» indiquent que la contenance est de deux chous (le chous est une mesure de capacité) soit environ 6,50 litre. Cette clepsydre se vidait en 6mn.

En sixième aussi, on travaille autrement





Voici quelques travaux libres réalisés par les élèves de sixième du collège Braque sur le chapitre de géographie "Mon espace proche" :

- un jeu de question sur le quartier , une affiche , un diaporama (il manque le son des deux interviews malheureusement) et une chanson (rap sur la musique de Disque d'or de Sexion d'assaut)

lundi 3 décembre 2012

dimanche 2 décembre 2012

Un livre ? C'est quoi ce truc ?


Selon une enquête réalisée sous l'égide du ministère de la culture et de la communication auprès de 4000 jeunes, interrogés tous les deux ans entre 2002 et 2008, ceux ou celles  qui affirment "lire des livres tous les jours" ne sont que 33,5 % à 11 ans, pour  dégringoler à 9 % quand ils arrivent à 17 ans. A cet âge, les filles sont deux fois plus nombreuses à lire que les garçons.
14,5 % des enfants de 11 ans disent "ne jamais ou presque jamais lire un livre" et ils sont 46,5% à le dire à 17 ans.
Paradoxe : la généralisation de l'accès à l'enseignement secondaire et l'extension de la scolarité au collège après 1976 s'est accompagnée d'une baisse de la lecture des livres. Depuis une trentaine d'années, c'est un fait : chaque génération lit moins que la précédente. 
Autre paradoxe : on vend beaucoup de livres pour les enfants ou les ados ! Les chiffres de l'édition jeunesse en témoignent : le chiffre d'affaires est passé de 203 millions d'euros en 2000 à 372,8 millions d'euros en 2011. Aujourd'hui encore, plus d'un livre acheté sur cinq est un livre jeunesse. Est-il réellement lu toutefois ? le plus souvent, ce sont les parents qui achètent... Les jeunes continuent de lire, mais essentiellement des revues et des mangas. Pour le reste, l'écran occupe souvent toute la place.
Pour que les enfants aiment lire, il faut qu'ils se rendent compte que les adultes autour d'eux y trouvent plaisir. Et en premier lieu les parents, j'en suis persuadé.

D'après un article du Monde des livres.

samedi 1 décembre 2012

Sacré Moyen - Age

Toujours pour les cinquièmes, voici une série de documentaires sur le Moyen - Age pour apprendre en s'amusant.




Sacré Moyen Age - Le Chevalier 2 sur 2 par Langobard

Il en existe d'autres consacrés aux femmes, aux moines, au roi et aux paysans.

La tapisserie de Bayeux



Voici  un lien permettant de visualiser l'intégralité de la tapisserie de Bayeux qui pourra être utile aux élèves préparant les décors pour illustrer la vie du duc de Normandie.

Et voici une animation amusante de cette tapisserie.




Une nouvelle façon de travailler





(les cinquièmes en travail libre : une partie de la classe est au CDI pour des recherches documentaires)


Cela fait maintenant trois semaines que je travaille à l'aide de la pédagogie Freinet en sixième au collège Braque et en cinquième au collège Alain. Le bilan est plutôt positif. 
En sixième surtout, les élèves travaillent maintenant facilement et se sentent valorisé par l'obtention des points verts à chaque fiche correctement réalisée. Ils s'entraident volontiers et j'ai aussi le temps de m'occuper individuellement des élèves en difficulté.
Pour les cinquièmes, c'est le travail libre que les motive. Sur le thème du Moyen - Age, ils font preuve d'une grande inventivité.
Les premières évaluations ont lieu en ce moment, mais je pense qu'il est encore trop tôt pour voir une évolution des résultats.